dimanche 3 février 2008

La fin d'une époque – macarons chocolat piment d’espelette, framboise balsamique, rose

Journée remarquable que ce dimanche 3 février 2008 : aujourd’hui, je vous écrit en effet mon dernier post d’étudiante (stage et mémoire exclus – la la la la la, j’entends rien, je ne veux pas connaître les dead lines, rien).

Dans une semaine, finis les amphi, les powerpoint, les réunions de groupe, les viennoises au chocolat de la bonne boulangerie d’à côté, les jus de socquette de la machine qui marche pas, le buisson dégarni des 3m² de jardinet, les salles info bourrées de facebookers, les pubards et marketeurs tout en noir déclamant leur éloge de Nespresso, Apple et de LA nouvelle campagne de buzz pour une voiture tellement trop bien qu’elle se vend pas.

Finies les abréviations à gogo, les BRNA, les CSP, les KISS, les SWOT, les BDDO, DDP, BEC, JWT, et les matrices du BCGFinis les « interdit de s’asseoir dans les couloirs, ça nuit à la réputation de l’Ecole », finies les veilles de partiels dépourvus de toute forme de motivation, finis les cafés au Rallye finie ma course contre moi-même en partiels (4h45 cumulées sur 14 heures, j’en suis pas peu fière).

Aussi saugrenu que ça puisse paraître, ça va me manquer. C’est pas tant Mme Michu de la banlieue de Dijon et sa nappe en foulard de Ben Laden, ni notre cher quartier fait de sièges sociaux et de Porsche, mais bien plutôt le sourire de Jeanne, de l’accueil, tous les matins, qu’il pleuve, neige ou tsumamite, et ce je-ne-sais-quoi qui fait que même si on déteste tous plus ou moins l’école, même si on a tous imité Mme Richard une fois dans sa vie, même si on peut plus supporter d'entendre "Pont de Levallois Bécon ... Pont de Levallois Bécon.", on en est, on en a des frétillements épistémiques - la preuve, on a plein de groupes sur Facebook...

Alors, pour finir sur du Top of Mind, une petite leçon : comment se mettre ses profs in the pocket et finir ses partiels sur une bonne note sucrée …

En effet, en cette dernière semaine, une étude de cas nous a particulièrement remué les méninges : stratégie de dénomination.
Facile : on te donne un nom de marque, et hop, en bon marketeurs que nous sommes devenus, en une semaine, t'inventes la marque, ses produits, sa cible, sa stratégie guerrière, ses pubs, tout. Tu brandes - du verbe "brander : inventer n'importe quoi pour transformer du grand Néant en expérience émotionnelle de marque, ou pas, si c'est raté". Sans entrer dans les détails, disons juste que, pour cette dernière, le plaisir et l’imagination étaient de la partie … Et puisque je ne peux pas m’en empêcher, une partie des produits se déguste - et ça n'a rien à voir avec de la corruption de professeur (verdict demain)

Alors, aux couleurs de notre logo, voici les macarons chocolat-piment d’espelette, et framboise-balsamique. (et ce fameux W, initiale de notre géniale marque fictive)


Verdict : pour le chocolat, rien à voir avec ceux de Dieu, mais pas mal du tout, juste la petite pointe de piment qu'il fallait ; framboise-balsamique fonctionne excellemment bien. Quant à la rose, on n'aime ou on n'aime pas. Moi j'aime.

Bref, fin d’une époque, début d'une autre ... Affaire à suivre.

PS : Attendez non j'allais oublier la VBN - la vraie bonne nouvelle - du jour : la grève des scénaristes touche à sa fin, une grosse fête open doughnuts risque d'avoir lieu dans la semaine ... Ben il était temps, parce que là, y avait plus qu' Hélène et les garçons que j'avais pas revu, et je ne crois pas que ça m'aurait fait du bien.

***
Macarons au chocolat et piment d'Espelette

3 blancs d'oeufs
200 g de sucre glace
120 g de poudre d'amandes
30 g de sucre en poudre
15 g de cacao amer en poudre (Van Houten)

200 g de chocolat noir 66%
50 g de beurre
100 g de crème (de soja pour moi)
1 pincée de piment d'espelette

Mixer le cacao avec le sucre glace et la poudre d'amandes et tamiser
Monter les blancs en neige ferme en versant une cuillère de sucre quelques instants après le début, puis le reste à la fin en fouettant au max pour obtenir ce façon "bec d'oiseau".
Saupoudrer la poudre dans les blancs en plusieurs fois, et mélanger à la maryse en soulevant bien la masse.
Avec une poche à douille, former des petits tas d'environ 2cm (ça s'étale, ces petites bêtes)
Laisser croûter au moins 1/2h et cuire environ 11 minutes à 170°C.

La ganache au chocolat noir
Faire fondre le chocolat au bain-marie. Hors du feu, ajouter le beurre, la crème et le piment. Bien mélanger et lisser. Laisser refroidir.

Pour finir
Laisser refroidir les macarons puis les décoler et les coller deux à deux avec une cuillère de ganache.


***
Macarons framboise-balsamique

Pour les macarons, même procédé que pour les chocolats, sans le cacao et avec deux ou trois gouttes de colorant rouge

Gelée de framboise, pointe de balsamique (cf Pure Gourmandise)

200g de framboises fraîches ou surgelées
50 g de sucre en poudre
20 g de Vitpris
1 cuillère à soupe rase de vinaigre balsamique

Dans une casserole, verser tous les ingrédients. Laisser cuire une dizaine de minutes, retirer du feu et laisser refroidir.

***
Macarons à la rose

Idem pour les macarons, plus une goutte de colorant rouge ou fushia

Ganache :
200 g de chocolat blanc
quelques gouttes d'arôme de rose
1/2 goutte de colorant rouge (rose si vous trouvez)

Faire fondre lentement le chocolat au bain-marie. Ajouter l'arôme et le colorant. Laisser refroidir.

18 commentaires:

  1. ils sont jolis tes macarons!!j'adore la première photo!!tu finis bien ta vie d'etudiante! ;) bravo!

    RépondreSupprimer
  2. en tant que consommatrice j'achète tes macarons en W... pour le reste je ne vais pas cracher dans la soupe car je contribue à l'expansion de la marque boostée par le sourire de George C.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne suis pas prete d'en avoir fini avec mon statut d'étudiantes (et c'est pas plus mal parce que bosser là, tout de suite, j'ai pas franchement encie) et l'avantage quand tu traines trop longtemps dans la même fac c'est que tu en as assez marre pour ne pas la regretter ^^

    J'aime beaucoup tes parfums de macarons, bon, rose sans doute un peu moins... Mais je prefère tous les macarons du monde à ce facebook que je banis et je mets un point d'orgue à NE PAS m'y inscrire ! :)

    Sinon ça va, merci, grace à toi j'ai bien digéré mmon petit dej'...

    RépondreSupprimer
  4. JE COMPRENDS TON SENTIMENT. C'est le début de la vieillesse, la fin des études.
    J'ai trouvé la parade: je fais une thèse!
    Sinon j'aime bien les parfums de tes macarons.

    RépondreSupprimer
  5. Vive toi Loukoum !
    Non à Facebook, pourriture de la toile !

    RépondreSupprimer
  6. Très jolis tes macarons.
    La rose me dit bien, contrairement à Loukoum (au fait moi je suis sur hatebook, the dark ennemy of facebook).

    RépondreSupprimer
  7. Jusqu'à maintenant... c'est moi qui apportait des macarons à mes élèves... J'ai hâte que ce soient eux qui à leur tour m'en apportent... Dois-je changer de cycle ??? peut-être ... Pour l'instant, ils ont la gentillesse de m'amener des photos de macarons... C'est un bon début... quand ils auront ton âge, je suis persuadé qu'ils feront comme toi... Alors reçois toutes mes félicitations...

    RépondreSupprimer
  8. Michou-bouffe-tout4 février 2008 19:30

    Huuuummmmmmm!! Le macaron chocolat: simplement joussif! Entre le fondant au chocolat et le macaron... UN REGAL! Moi je dis: Tronche de cake, première dame de France!!!!

    RépondreSupprimer
  9. - Olivier, laisse leur le temps d'apprendre à laisser croûter les macarons et à se servir d'une poche à douille sans s'énerver, et je pense que tu seras bien récompensé ...
    - Michou : merki ! c vrai que physiquement et intellectuellement, je suis objectivement vachement mieux que Carla. "MICHELLE, L'ESCALATOR !"
    - Et puis pr les Dark Facebookers, j'en sais rien, moi, c'est pratique quand même ce truc ;-)

    bises à tous, celsien, parisiens, strasbourgeoise, et autres provinces lointaines ...

    RépondreSupprimer
  10. Un régal tes macarons !! miam miam, du coup j'étais en pleine forme avant d'attaquer WII version détox !
    Merci

    RépondreSupprimer
  11. Toujours aussi Miam ton blog...
    J'en reviens pas... Dernier jour au Celsa!!! Et dire que j'ai manqué ça. Trop triste :(

    RépondreSupprimer
  12. aïe ça y est je sens que je vais avoir la petite larme ...

    Bises

    RépondreSupprimer
  13. c'est vrai que la grève des scenaristes te vole la vedette en tant que bonne nouvelle!! mais bon félicitations!!! moi cela fait 5 ans déjà que j'ai fini mais parfois ces années me manquent!

    RépondreSupprimer
  14. Pour moi aussi ça sent la fin, mais j'ai encore mon stage. Bonne idée pour les macarons, tu me donnes les tiens que je puisse séduire le jury lors de ma soutenance? ^^
    J'en garde un peu pour moi, adepte de rose et de framboise, et de chocolat épicé bien sûr!

    RépondreSupprimer
  15. Félicitations pour la fin de vie d'étudiante, j'espère que c'est bientot mon tour!!!!
    Tes macarons sont superbes, j'aime bien l'idée du W: 1 biscuit de la taille de deux = bonne consiance!

    RépondreSupprimer
  16. Je dois bien le dire, je viens de prendre une bonne grosse claquasse en essayant de me souvenir quand la vie étudiante a pris fin pour moi. Pourquoiiiiii ? Pourquoi le temps passe si vite ? Pourquoi ces rides sur mon front ? Pourquoiiiii ? Pourquoi j'ai peur de faire des macarons ? Pourquoi j'aime pas ceux à la rose ? Pourquoiiii ?

    Ptêt parce que je suis jamais allée me recueillir dans l'une des boutiques de Dieu et qu'il me le fait payer...

    En tout cas, félicitations pour cette nouvelle vie qui commence (c'est nul, ça pue la vie active, vite fuis tant qu'il est encore temps !), on trinquera à ça mardi.

    RépondreSupprimer
  17. Ca y est, c'est la fin!!! Je comprends que tu sois nostalgique, moi c'est pour juin mais déjà je me sens vieille...
    Mais bon avec des macarons framboise-balsamique pareils, je crois qu'on peut retrouver le sourire...

    RépondreSupprimer
  18. des macarons trop beaux... je me les réserves pour quand j'aurai enfin le temps d'essayer... pour fêter la fin de mes études... j'ai jamais eut la chance de rencontrer dieu, mais d'être tombée sur ton blog, ça m'en rapproche apparement?^^
    mais qui est mme michu?

    RépondreSupprimer